Boutique

Histoire

Le patrimoine est une liberté en édition limitée
Un courtier parisien en immobilier (François Rivelois – Wharton & Associés) et un éditeur (David d’Equainville – Journal de Paris) s’associent pour acquérir auprès de la Mairie de Paris les authentiques pavés de la place du Trocadéro, face au parvis des droits de l’Homme et à la tour Eiffel.
La publication Pavé de Paris, sous la forme d’un livre-objet (édition limitée), signe leur volonté de rappeler l’histoire et les pierres avec lesquelles ont été bâties les symboles de nos libertés. Souvenons-nous que, en 1948, la place du Trocadéro fut le lieu parisien choisi par les Nations Unies pour adopter la déclaration universelle des droits de l’Homme.
C’est pourquoi, afin de saluer cette mémoire bien utile, chaque pavé de l’édition Pavé de Paris, en provenance de la place du Trocadéro, est placé dans une caisse en bois estampillée et accompagnée de la réédition en deux langues (français, anglais) du texte de la déclaration universelle des droits de l’Homme. Deux matériaux rares à redécouvrir d’urgence.

 

 

Quelques dates à propos des pavés de Paris
IXᵉ siècle – Sous le règne de Charlemagne, la nécessité de paver les routes apparaît comme un indispensable facteur de prospérité favorable au commerce. 1186 – Philippe-Auguste initie le pavage des artères principales de la capitale. 1388 – Charles VI ordonne que les pavés soient entretenus par les riverains. 1539 –François Ier précise par édit que « toutes personnes quelconques, de quelque état qu’ils soient, fassent paver en pente raisonnable et entretenir le pavé en bon état et les rues nets. » 1608 – Le Bureau des Finances ordonne à la suite de nombreux accidents, le remplacement des cailloux utilisés pour aménager les rues de Paris par des pavés de grès. 1832 – Insurrection républicaine au mois de juin décrite par Victor-Hugo dans Les Misérables : « De quoi était faite cette barricade ? (…) C’était la collaboration du pavé, du moellon, de la poutre, de la barre (…)» L’écrivain présente ici le cœur du roman, « la fin des oppressions, la fin des tyrannies, la fin du glaive, le travail pour l’homme, l’instruction pour l’enfant, la douceur sociale pour la femme, la liberté, l’égalité, la fraternité, le pain pour tous, l’idée pour tous, l’édénisation du monde, le progrès. » 1945 – Henri Rol-Tanguy, chef des FFI (forces françaises de l’intérieur) pour l’Ile-de-France, fait afficher dans la capitale le mot d’ordre de la libération : « tous aux barricades ». 1948 Au palais de Chaillot, sous le parvis du Trocadéro, fut adopté par l’Assemblée générale des Nations unies, le 10 décembre, la Déclaration universelle des droits de l’Homme,dont le premier article stipule : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. ». 1968 – « Sous les pavés, la plage », écrivaient les manifestants sur les murs parisiens lors des événements de mai 68. 2017 – Première édition de Pavé de Paris (NbE éditions).

Contact